Le studio suédois de réalité virtuelle Fast Travel Games a vendu plus d'un million de jeux VR

Image : Jeux de voyage rapide

L'article ne peut pas être activé avec JavaScript. Vous pouvez également activer JavaScript dans votre navigateur et sur la nouvelle page.

Fast Travel Games a déjà vendu plus d'un million de jeux VR et s'attend à une forte croissance dans les années à venir.

Le développeur et éditeur de jeux VR basé à Stockholm, Fast Travel Games, a vendu plus d'un million de jeux VR, selon les médias suédois. La société compte désormais douze titres dans son portefeuille. Le plus grand marché de vente est les États-Unis.

En 2023, Fast Travel Games a généré un chiffre d'affaires de 83 millions de couronnes suédoises (environ 7,7 millions de dollars) et a enregistré une perte d'EBITDA de 12 millions de couronnes (environ 1,1 million de dollars). Cependant, la croissance par rapport à l'année précédente était de 46 pour cent.

Un pas après l'autre

En raison de la concurrence croissante entre les plateformes, de la baisse des prix du matériel et du nombre croissant de lecteurs VR, Burman s'attend à une forte croissance du secteur au cours des trois prochaines années. Afin de s'y préparer, Fast Travel Games a obtenu des investissements de 4,3 millions de dollars américains via une nouvelle émission d'actions en octobre 2023. Cette somme sera utilisée pour investir dans le studio et les futurs jeux.

Burman a récemment parlé de manière pragmatique à Game Developer de l'expansion potentielle de son studio : « Nous devons continuer à créer des jeux suffisamment bons pour continuer à encourager le public à se lancer dans la réalité virtuelle, et c'est un processus étape par étape. Ce n'est que lorsque nous verrons une plus grande croissance dans ce domaine. Nous pouvons vraiment réfléchir à la taille de notre studio. »

L'un des prochains titres de l'éditeur est le prometteur jeu multijoueur VR Mannequin, qui devrait sortir plus tard cette année. Sa sortie la plus réussie à ce jour est le RPG furtif Vampire: The Masquerade – Justice, qui s'est vendu à plus de 100 000 exemplaires l'année dernière au cours des seuls mois d'hiver de novembre et décembre.